Bannière_Site_Dipada


MON PARCOURS

Fille de maçon et de couturière immigrés, j’ai hérité de mes parents l’amour du travail et de la persévérance, l’humilité, la loyauté, le respect de l’Autre, et la conscience qu’il n’y a pas de « petites gens », (les grandes âmes s’amusent à se déguiser).

Du plus loin que je me souvienne, j’étais habitée par la foi, une foi inébranlable en la Vie, une intime conviction du sacré, qui ne s’appuyait concrètement sur aucun support religieux. Elle m’habite toujours d’une manière plus consciente et plus dense, et me pousse à relier (sens étymologique du mot religion), fédérer avec amour et bonne humeur.
 
Très tôt, j’ai ressenti le besoin de partager mes connaissances, c’est ainsi que dès l’adolescence j’ai enseigné bénévolement la poterie aux enfants, puis donné des cours de couture, puis enseigné le yoga…
Cette exploration personnelle que propose le yoga (que je pratique depuis presque trente ans), a attisé ma curiosité et m’a ouverte à d’autres horizons, les traditions anciennes, les spiritualités, l’éducation à la santé, les soins à la personne, etc....
Je suis à la recherche de tout ce qui peut contribuer à rendre une personne plus en santé, plus autonome, plus consciente, plus lumineuse, en clair :
Un Etre debout.

Parallèlement, j’ai exercé différents métiers dans des domaines très techniques : laborantine en centre d’études de matériaux, contrôleur de travaux génie civil, gestion de données sensibles de centrales nucléaires.

Le temps est venu d’harmoniser mes activités professionnelles avec mes aspirations profondes (qui ne s’exprimaient que dans l’espace libre après le travail et mes trois enfants) et les différents aspects de ma personnalité :
Curiosité, technicité, goût de l’enseignement, des soins, etc.…
Je viens donc de terminer mes études d’infirmière, pour mieux vous servir !
  main_guerison

psyche  
Curiosité : elle m’attire à vouloir comprendre au-delà des apparences, au delà de ce qui est communément admis. Elle m’incite à améliorer sans cesse mes connaissances et mes pratiques. Vos remarques (qu’elles ne soient pas gentilles mais vraies) sont donc sincèrement les bienvenues. Merci d’avance.
Technicité : elle est partout, elle structure, nous permet d’avoir le « geste » juste, responsable et efficace. C’est le tremplin qui permet d’aller à l’essentiel, (en matière humaine) à l’Etre, dès lors qu’elle est intégrée et dépassée.
Goût de l’enseignement : c’est une source de partage mutuel inépuisable. J’enseigne une technique, une façon de faire, et je reçois en retour une vision nouvelle sur la vie et le monde. J’adore ! Mais je tiens à ce que chacun expérimente par et pour lui (elle)-même. Rien de ce que je dis dans mes cours n’est à prendre comme une vérité. Mon plus grand plaisir : vous voir vous épanouir, vous aider à être plus autonome.


Goût des soins : Vouloir « sauver » avec mes mains, était une prière de mon âme d’enfant.
J’ai grandi et je ne sauve personne, mais j’ai compris que prendre soin c’est relier, car rien en ce monde n’est dissociable ni séparé. Voilà plus de dix ans, j’ai reçu l’initiation d’une guérisseuse. Elle m’a placée sur un seuil que j’étais libre de franchir. J’ai accepté cet engagement au travail personnel et à servir, comme une évidence.
Lorsque vous prendrez rendez-vous pour une séance, vous prendrez soin de vous à travers moi. Vous viendrez relier votre corps au mental ou mieux à votre esprit. Peut-être viendrez-vous harmoniser vos énergies, les faire circuler, ou contacter cette part de vous-même laissée « au placard » plus ou moins en souffrance depuis tant d’années. Il n’y a pas de limite dans l’acte de prendre soin de soi. Il ne s’agit pas d’égocentrisme, ou d’égoïsme, car se relier à soi-même, c’est aussi développer sa capacité d’ouverture au monde, en lâchant ses peurs.

L’amour : j’aime dire que c’est le plus grand défi aux mathématiques ! En effet, lorsque notre heure sera venue, l’amour est le seul élément de notre vie qui donné ou reçu sera cumulé, le seul bagage qui vaille la peine d’être emporté. Alors, ne nous en privons pas, ni de le vivre, ni de le manifester sous toutes ses formes.
 
Merci à mes trois enfants,
Mes trésors de vie, de m’avoir choisie pour s’incarner.

tresor